Présentation de l'Atelier

Je lis et je relie pourrait être la devise de Bénédicte Bonnouvrier pour qualifier son parcours.
Cette passionnée des livres se tourne tout naturellement vers la librairie pour évoluer au milieu d'ouvrages divers et variés et partager son goût pour les belles lettres. Après une dizaine d'années au service du livre, le besoin d'aller au-delà de la vente et du conseil se fait sentir.
Sa rencontre à Paris avec Catherine Chauvel, Meilleur Ouvrier de France relieur, marque un tournant dans sa reconversion. À ses côtés, elle apprend le métier de relieur et découvre la vie d'un atelier artisanal. En parallèle, Patrick Prouteau, Meilleur Ouvrier de France doreur, lui enseigne la dorure.

C'est au coeur de la vallée de Chevreuse, proche de Paris, que Bénédicte ouvre son atelier de reliure artisanale, Atelier Bonnouvrier, où tout est réalisé à la main. Suivant les principes traditionnels de la reliure, elle travaille avec exigence pour répondre à toutes les demandes, de la reliure simple en pleine toile, aux projets de créations uniques.

Si vous passez par Auffargis, traversez la campagne du parc naturel régional de la vallée de Chevreuse pour découvrir son atelier. Les outils d'autrefois côtoient les livres anciens et tout l'univers de la reliure traditionnelle.

Si vous ne pouvez pas arriver jusqu'à lui, l'Atelier se déplace à Paris et dans le sud de sa région afin de vous conseiller sur les meilleurs choix à faire pour votre livre.

Aperçu de l'Atelier

Quelques outils du relieur

Presse à percussionLa presse à percussion : la meilleure alliée du relieur. Outils en fonte dont la force sans faille est indispensable pour certaines opérations comme la plaçure, le corps d'ouvrage ou la finition. Elle aplatit le papier, renforce un dos avant son appréture, fixe l'encollage de gardes… Son système de percussion permet un serrage extrêmement fort et homogène.

Couteaux à parerLe couteau à parer : essentiel pour la parure du cuir avant sa pose. Souvent après un passage chez le pareur qui va refendre la peau dans son épaisseur d'origine, le relieur va ensuite parer son cuir le plus finement possible en fonction de sa réalisation. Combiné à une pierre à parer, pierre lithographique ou pierre de fontaine, le couteau parfaitement affûté glisse sur la chair du cuir pour l'affiner à l'épaisseur souhaitée.

PoinçonsLes poinçons : ronds ou rectilignes, les poinçons servent à percer les cartons pour faire passer les ficelles (poinçons ronds) ou les rubans (poinçons rectilignes) lors de la passure en carton. Ils sont généralement associés à un tas en plomb servant de support et du marteau de relieur.

Pince à nerfsLa pince à nerfs : pince en acier utilisée pour galber et marquer les nerfs, « bourrelets » sur le dos d'une reliure. Dans un mouvement latéral, la pince serre les nerfs, les uns après les autres, ce qui ajuste parfaitement le cuir au niveau du dos.